Une approche globale du bien-être

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles

L'aromathérapie, une branche de la phytothérapie

L’aromathérapie est une branche de la phytothérapie et repose sur les propriétés des molécules aromatiques contenues dans les huiles essentielles, les essences et les hydrolats extraites de plantes aromatiques. Son bien-fondé repose sur de nombreuses études scientifiques et des décennies de pratique dans de nombreux pays.

Que sont les huiles essentielles ?

Tout d’abord, une huile essentielle est un liquide odoriférant volatile d’aspect fluide à épais et de couleur variable selon les plantes dont elle est extraite.
En effet, les huiles essentielles (HE) sont des extraits végétaux aromatiques très complexes, très concentrés qui peuvent contenir plus d’une centaine de molécules aromatiques dans des proportions très variables.
Ainsi, ce sont ces différentes combinaisons de molécules qui donnent des propriétés si particulières aux huiles essentielles et qui sont responsables de leur odeur caractéristique.

La composition chimique des huiles essentielles varie en fonction du pays de récolte, de l’altitude, de l’ensoleillement, des conditions de récoltes, de la qualité de la distillation, du stockage. De ce fait, ces différents facteurs peuvent modifier leurs propriétés.

L’huile essentielle des plantes est sécrétée par des cellules spécialisées se trouvant :
les feuilles : Menthe poivrée, Basilic grand vert…
les fleurs : Lavande, Ylang-ylang…
le bois : Cèdre de l’Atlas, Santal blanc…
les racines : Gingembre, Valériane, Vétiver
les graines : Coriandre, Anis vert, Carotte…

Les précautions à prendre dépendent de chaque huile essentielle, mais d’une manière générale :

  • Respectez le mode d’utilisation et les posologies proposées.
  • Soyez très prudents chez les enfants.
  • Les huiles essentielles à avaler doivent d’abord être placées sur un support (miel, sucre, huile d’olive, comprimé neutre).
  • Les huiles essentielles à appliquer sur la peau doivent d’abord être mélangées à une huile végétale. Les HE sont liposolubles et sont donc bien résorbées par la peau et les muqueuses. Elles peuvent agir sur l’ensemble de l’organisme.
  • En diffusion atmosphérique, évitez de mettre dans le diffuseur des essences irritantes pour les voies respiratoires comme : thym à thymol, sarriette, girofle, cannelle, origan compact.

Quelques abréviations à connaître

Ess : extraction mécanique à froid des zestes d’agrumes.
HE : résultat de distillation par entrainement à la vapeur d’eau de la partie odoriférante de la plante (alambic). Le nombre d’heures de distillation est important pour extraire les principes actifs des HE, de quelques heures à 24h.
HA : eau distillée (vapeur d’eau recondensée) que l’on sépare de HE à la sortie de l’alambic (2%HE).
HV : substance grasse obtenue à partir de graines de plantes oléagineuses, par pression à froid.

Huile essentielle de lavande officinale

(Lavandula officinalis ou augustifolia)

Famille des lamiacées

Elle nettoie tout corps et âme ! Elle est anti-inflammatoire et lutte contre tous les types de spasmes. Cicatrisante elle régénère la peau de façon spectaculaire. Sédative elle régule le système nerveux. Elle calme l’excitabilité et vivifie en cas d’épuisement.

C’est un bon antiseptique pulmonaire. Bon tonique général, elle soutient le cœur, le « calme » et fait baisser la tension artérielle.

Très sûre d’emploi c’est le meilleur traitement de première urgence qui soit contre les brûlures et les ébouillantements.

D’autre part, elle est antimite : versez 4 gouttes de lavande sur un bloc de bois et placez-le dans les armoires à vêtements. Votre linge prendra une bonne odeur de lavande et vous n’aurez pas de mites.

Action sur le psychisme : rééquilibrante, calmante, réconfortante, anxiolytique et antidépressive, stimulante et vivifiante.

Huile essentielle de Lavande fine, Lavande vraie, Lavande officinale (Lavandula angustifolia)