Une approche globale du bien-être

Flore intestinale ou microbiote

Flore intestinale ou microbiote

Nous portons en chacun de nous, une combinaison unique de microbes, témoin de notre histoire de vie. Le corps humain est composé de créatures micro-organiques qui coexistent en parfaite harmonie avec notre macro-organisme et partagent ainsi le même écosystème. C’est une relation de symbiose sans laquelle nous ne pourrions vivre.

Soyons à l’écoute de notre microbiote (ou flore intestinale)…

La flore intestinale ou microbiote est un véritable organe à part entière : elle représente l’ensemble des différents micro-organismes naturellement présents dans l’intestin. On estime qu’il y a plus de 1 000 espèces différentes avec près de 100 000 milliards de bactéries, soit 10 à 100 fois plus que de cellules de notre corps.

Ces bactéries intestinales constituent une famille très complexe et une véritable empreinte individuelle, propre à chaque individu car influencée par différents paramètres : le mode d’accouchement, l’alimentation, le stress, les pollutions diverses, les antibiotiques…

« Dès les premiers jours de la vie, les microbes intestinaux dominent notre corps et surpassent en nombre nos propres cellules de plus d’un facteur sur dix. Cependant, à la différence de notre propre génome, le microbiome (somme des gènes microbiens du microbiote, considéré dans son ensemble) n’est pas uniquement le fruit d’un héritage entre générations ; cet organe personnalisé peut-être modifié par le régime alimentaire, le style de vie et les antibiotiques. »
Pr Willem M.De Vos (Université de Wageningen, Pays-Bas et Université d’Helinski, Finlande).

Même, si dans certains cas précis, une supplémentation peut-être indispensable, c’est d’abord dans l’assiette que se joue la santé de notre intestin au quotidien. Les produits lacto-fermentés sont des alliés pour notre flore intestinale ou microbiote. Il s’agit ici du sucre des aliments qui se transforme en acide lactique sous l’effet de la fermentation par de « bonnes » bactéries. La lacto-fermentation ou fermentation lactique est comme son nom l’indique une fermentation qui fait intervenir des bactéries de type lactique (Streptococcus, Lactobacillus et certains Bacillus…).

En voici quelques exemples :

  • Les jus de légumes lacto-fermentés.
  • Les légumes lacto-fermentés.
  • Le kéfir de fruits ou de lait obtenu en ensemençant du lait ou du jus de fruit avec des ferments appelés « grains de kéfir » formés par l’association d’une levure et de bactéries.
  • Le tempeh préparé à partir de fèves de soja jaunes dépelliculées qui sont cuites, écrasées puis ensemencées avec un champignon qui provoque une fermentation (à 30°C) en une journée.
  • Le miso est une pâte fermentée au goût salé qui a la texture d’un beurre oléagineux.
  • L’umeboshi est composé de petites prunes de la taille d’une cerise, issues de l’umé (abricotier du Japon) qui ont été le plus souvent lacto-fermentés et que l’on trouve soit entièrement en bocaux, soit en jus, ou séchées et réduites en poudre qui en font un condiment à la fois salé, acide et fruité
  • Les bouillons de légumes et de viande sont également une cure de jouvence pour notre flore intestinale et notamment pour les personnes qui souffrent de ballonnements, de troubles digestifs, de dysbioses intestinales ou d’hyperperméabilité intestinale.

Je vous recommande de lire l’article de Marion Kaplan sur les Vertus d’un bouillon de viande ou de poisson.

Le microbiote intestinale